Les Grands Prix par Pirelli
Pirelli Présentation GP d'Australie

Une nouvelle saison démarre, avec de nouvelles règles relatives aux pneumatiques sans doute les plus révolutionnaires de ces dernières années. Les écuries ont désormais davantage de choix et cela entrouvre la possibilité de diversifier les stratégies, avec la volonté d’offrir au moins deux arrêts aux stands.

 

Le circuit du point de vue des pneumatiques :

  • L’Albert Park est un circuit urbain qui présente par conséquent une piste encore « verte » et poussiéreuse en début de week-end.
  • La piste se caractérise par ses zones d’accélération et de freinage où les contraintes longitudinales sont supérieures aux latérales.
  • Le tracé est constitué d’une majorité de courbes lentes qui nécessitent un bon grip mécanique et des appuis élevés.
  • Le virage n°8 (à droite) est rapide, tout comme le long gauche entre les tribunes Clark et Waite.
  • Le pneumatique arrière-gauche est le plus sollicité, donc surveillé le plus attentivement par les pilotes.
  • La météo est traditionnellement imprévisible et l’on a déjà pu observer autant de conditions chaudes et ensoleillées que fraîches et pluvieuses.
  • L’asphalte est raisonnablement lisse, l’usure et la dégradation des pneumatiques sont donc relativement contenues.

Les trois mélanges nominés

  • Blanc medium : Gomme la plus polyvalente de la gamme, fenêtre de fonctionnement réduite.
    Jaune tendre : Marge de fonctionnement élevée, accent mis sur la performance
    Rouge extra-tendre : Fenêtre d’utilisation réduite, pneumatique performant mais à la durée de vie limitée

 

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport :

Avec les profonds changements opérés dans la réglementation des pneumatiques par rapport à 2015, nous nous attendons à voir se développer les options stratégiques, tant pour les teams que pour les pilotes, de manière plus individuelle. En réalité, les choix tactiques qui seront appliqués sur l’Albert Park ont été traités dès l’an passé lorsque chaque écurie a nominé ses pneumatiques. Ce n’est cependant que très récemment qu’elles ont, comme dans un jeu de poker, abattu leurs cartes. Et dimanche soir, à Melbourne, nous pourrons enfin savoir qui détenait la meilleure combinaison.