Les Grands Prix par Pirelli
Pirelli Présentation GP d'Espagne

Le Grand Prix d’Espagne se disputera avec une sélection de pneumatiques différente de celle observée lors des quatre premiers meetings. Pour affronter le Circuit de Catalunya sont en effet nominées les gommes dures, medium et tendres, chargées de composer avec les lourdes charges d’énergie générées par la piste catalane. La majorité des teams ont cependant opté pour un nombre de « durs » minimal et se concentrent principalement autour du mélange « soft ». Enfin, pour la deuxième fois cette saison, Pirelli sera le sponsor titre du Grand Prix d’Espagne.

Le circuit du point de vue des pneumatiques :

  • Ce tracé génère de hautes charges d’énergie dans les pneumatiques, en particulier le virage n°3 qui forme une longue courbe à droite.
  • Les teams disposent d’un maximum d’information sur cette piste, car c’est ici que se sont déroulés les essais d’intersaison.
  • Le revêtement est assez agressif et, combiné aux longs virages rapides, constitue un véritable test pour les gommes.
  • L’usure et la dégradation sont généralement élevées et plusieurs pit-stops sont attendus.
  • Barcelone n’est pas très exigeant pour le train avant, mais l’avant-gauche y est le plus sollicité.
  • Ce circuit nécessite des appuis élevés, ce qui accentue encore davantage la charge verticale appliquée sur les pneumatiques.

Les trois mélanges nominés

  • Blanc medium : Gomme la plus polyvalente de la gamme, fenêtre de fonctionnement réduite.
  • Jaune tendre : Marge de fonctionnement élevée, accent mis sur la performance
  • Orange dur : Aucun pilote n’a fait le choix de plus d’un train (rendu obligatoire par Pirelli) de cette gomme nominée pour la première fois cette année.

 

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport :

L’Espagne sollicite toujours les pneumatiques en raison de l’énergie absorbée par la gomme. Ce sera d’autant plus le cas cette année que la plupart des teams ont choisi de privilégier la sélection du mélange le plus tendre. Ils profiteront pour cela des données recueillies durant les essais hivernaux, bien que les températures seront ce week-end plus élevées. L’usure et la dégradation devraient donc l’être aussi, ce qui augure une large variété de stratégies pendant le déroulement du Grand Prix.